Les quatre principales places mondiales du diamant

Anvers

Au XVème siècle, Anvers traitait déjà près de la moitié des échanges de diamant du globe, aujourd’hui pas moins de 80% de la production internationale y transitent. Depuis près de 6 siècles, diamantaires, tailleurs et polisseurs de toutes nationalités et langues concourent par leurs présence et savoir-faire à faire d’Anvers le centre mondial du diamant. Le quartier du diamant appelé One Square Mile, 2 km2 encadrés par quatre rues et qui abritent 4 places de négoce. Près de 1 500 sociétés liées au commerce de diamants et de pierre précieuses, plus de 1 800 artisans tailleurs, des laboratoires de certification, des courtiers, des banques, des sociétés de transport sécurisé, des bureaux de change y travaillent dans la plus grande simplicité. Sans aucune démonstration, des centaines de milliers de carats sont négociés chaque jour sous très haute surveillance.

sur les places de marché internationnales

Bombay

Si la Belgique règne encore sur le marché du diamant, la fondation en 2012 de la Bharat Diamond Bourse incarne les ambitions de la ville de devenir la capitale mondiale du diamant. Dans le célèbre quartier d’affaires Bandra, s’élève un complexe de 8 tours grandioses de 9 étages où tous les métiers autour du diamant, des douanes aux banques, attirent quotidiennement l’affluence de 30 000 personnes. Avec ses 287 700 m2, la Bharat Diamond Bourse se revendique être la plus “grande”, elle est aussi réputée dans la taille des pierres pour son incroyable technicité. L’Inde est devenue depuis les années 2000, un acteur majeur de la taille réalisée à Surat dans le Gujarat où travaillent près d’un million de personnes.

New York

La bourse de New York, le NY Diamond Club est incontournable. La légende new yorkaise raconte que sa création aurait été encouragée par la frayeur de deux diamantaires persuadés d’avoir perdu la pierre qu’ils examinaient dans la rue. L’un d’eux la retrouva dans le revers de son pantalon, une fois chez lui. Ils décidèrent alors de prendre exemple sur leurs confrères européens en choisissant un lieu sûr pour leur transaction. Fondée en 1931 lors de la Grande Dépression, l’association comptait 12 membres lors de sa 1ère réunion. Elle accueillit ensuite les négociants européens chassés de chez eux pendant la seconde guerre mondiale. Avec l’essor économique cette entité est devenue la première place de négoce du diamant aux Etats-Unis. Elle est aussi l’un des fondateurs du WFDB et a créé en 2003 le premier système d’échange par internet encore actif. Elle compte aujourd’hui environ 2000 membres.

Tel Aviv

Fondée en 1937, cette bourse était à l’origine spécialisée dans les grosses pierres et les diamants destinés à la bijouterie. Suite à la seconde guerre mondiale et la crise du secteur des diamantaires, son organisation a été revue dix ans plus tard. En 1948, l’Israel Diamond Club, regroupait  producteurs, tailleurs, négociants et acheteurs.. Cette bourse du diamant reste l’un des plus importants centres de négoce. Elle est réputée pour son savoir-faire dans la taille des gemmes